XXIè Colloque des ARCS

XXIè Colloque des ARCS
Société Psychanalytique de Paris ; Groupe Lyonnais de Psychanalyse Rhone-Alpes; Insitut de Psychanalyse de Lyon



Thème : «Le langage du corps et la communication primitive dans la cure»



L’impact du discours de Rome de J Lacan, en 1953, et plus généralement des travaux de Lacan, a conduit une très large partie des travaux psychanalytiques des psychanalystes français à se centrer surtout sur la communication verbale dans la cure de psychanalyse. Cet impact a estompé un certain nombre d’affirmations de Freud concernant la méthode psychanalytique de l’association libre et la contrainte qu’elle exerce sur l’écoute des psychanalystes. Une lecture un peu attentive des textes de Freud met cependant en évidence que, pour le fondateur de la méthode psychanalytique, l’associativité est polymorphique – elle mêle l’associativité proprement verbale aux associativités issues d’un matériel non verbal dans lequel l’expression corporelle a une place essentielle – et que, partant l’écoute psychanalytique se doit d’accueillir la polyphonie.

Différents facteurs concourent actuellement pour tenter de revenir à cette conception freudienne de l’associativité psychique et de son écoute. Il y a d’abord la pression clinique exercée par certaines formes de souffrances psychiques dans lesquelles l’expressivité non-verbale occupe une place importante qui décourage toute tentative de conduire une analyse dans la surdité à ce qu’elle exprime.

L’extension de la compétence de l’écoute et du travail psychanalytique au sein de dispositifs – traitement des enfants, problématiques dites «psychosomatiques», travail en face à face ou en côte à côte, travail en groupe, travail en famille, utilisation des formes de la sensori-motricité etc. qui obligent à ouvrir largement l’écoute à des formes de langages non verbaux - va dans le même sens et même accentue l’urgence d’une réflexion sur les conditions d’une écoute polyphonique.

Ces différentes conjonctures analytiques et cliniques concourent à mettre l’accent non seulement sur la dimension infantile des formations de la vie psychique inconsciente, mais aussi sur ses aspects archaïques qui obligent à plonger dans l’univers des formes de la communication primitive et de leurs modes de retour dans la vie psychique des analysants en cours de cure. Les avancées des dernières décennies dans la compréhension des modalités de la communication primitive concourent heureusement aussi à rendre perceptibles et accessibles aux analystes ce qui n’avait été pensé pendant longtemps que comme modalités défensives et «contre-psychique». 

C’est l’ensemble de cette problématique, très présente dans la psychanalyse actuelle, que nous nous proposons de mettre au travail dans ce colloque.



To register and for all conference details, please click here.
When
26/01/2019 - 27/01/2019
Where
Hotel du Golf Belambra
Arcs, France